Origine :

Utilisé en Inde et en Perse depuis plus de 2 000 ans, le pourpier est originaire des régions tropicales et subtropicales. Aujourd’hui, il est cultivé dans une grande partie du monde. Il était déjà utilisé comme légume, épice et plante médicinale dans l’Égypte ancienne. Le pourpier est pourtant une salade particulièrement savoureuse et riche en vitamine C.

Considéré à tort comme une mauvaise herbe, c’est en fait l’une des plus anciennes plantes potagères. Il fut importé d’Orient par les romains, puis délaissé au fil du temps.

C’est une plante comestible et médicinale. C’est un aliment peu énergétique, apportant peu de calories.

Présentation :

Le mot pourpier signifierait  « pied de poule », peut-être par ressemblance avec la patte de celle-ci.

Il existe deux espèces de pourpier, le pourpier commun (Portulaca oleracea) et le pourpier à grandes fleurs (Portulaca grandiflora).

Vertus :

Le pourpier est depuis longtemps utilisé en médecine traditionnelle ou alternative. La feuille est très riche en oligo-éléments : potassium, magnésium et calcium. Attention, il fait coaguler le sang, donc, ne pas en abuser. En tisane, les jeunes feuilles séchées sont diurétiques dépuratives et calment les irritations digestives.

Il est utilisé en phytothérapie en prévention des troubles cardio-vasculaires, pour soigner le diabète de type 2 , l’anémie, l’asthme et  réguler la tension artérielle. Il renferme aussi des acides gras de type Oméga 3 qui participent à une bonne santé vasculaire, des vitamines (A, B, C) qui permettent le bon fonctionnement des cellules et des antioxydants et protègent des radicaux libres. En usage externe, il est utilisé pour lutter contre les contractures musculaires et les crampes. C’est aussi un diurétique, c’est un excellent aliment pour détoxifier l’organisme, riche en vitamine E et en minéraux.

De plus, le pourpier est une source importante d’antioxydants (vitamine C et pro vitamine A) qui protègent l’organisme du vieillissement précoce, des cancers, en renforçant la défense du système immunitaire.

Il élimine les déchets de l’organisme. Les graines de pourpier sont vermifuges. Utilisées en décoction  elles éliminent les parasites intestinaux.

Utilisation :

Le pourpier est largement consommé en Crète ; il fait partie du régime crétois. Les jeunes tiges et feuilles sont consommées en salade, et leur goût légèrement acidulé donne une petite touche originale. Il peut se boire en tisane ou sous forme de jus.

Utilisation interne :

En Asie, les feuilles de pourpier sont utilisées sèches en infusion pour soigner les diarrhées, elles purifient et soulagent les brûlures et les crampes d’estomac. L’infusion de feuilles de pourpier est aussi indiquée comme relaxant en cas d’insomnie et de nervosité.

Mâcher les feuilles : contre les maux de gorge et les inflammations des gencives. Le jus de pourpier est aussi utilisé pour nettoyer les yeux en cas de conjonctivite.

Utilisation externe :

La sève de pourpier est utilisée pour ses vertus cicatrisantes. Utilisé  en cataplasme directement sur la peau, son suc est hydratant, adoucissant, cicatrisant, anti-inflammatoire, assainissant et antibactérien. Elle calme les irritations cutanées et favorise la cicatrisation des petites blessures.

Le cataplasme de pourpier écrasé avec de l’huile d’olive, est très efficace pour les contusions, les courbatures et crampes musculaires.

Très riche en acides oméga-3, le pourpier a des propriétés anti-inflammatoires, favorise la circulation sanguine et empêche les dépôts pouvant altérer et boucher les artères. De plus, le pourpier contient de bonnes doses de vitamine C et E, de bêta-carotène et de glutathion ce qui lui confère une activité anti-oxydante d’où sa prescription contre le vieillissement.

On peut également trouver le pourpier en gélule.

Sources entre autres: https://www.jardiner-malin.fr/sante/pourpier-bienfaits-vertu.html ; https://fr.wikipedia.org/wiki/Portulaca_oleracea ; http://www.fondation-louisbonduelle.org/legume/pourpier/ ; https://www.terrevivante.org/144-le-pourpier.htm ; https://www.bioalaune.com/fr/actualite-bio/34410/pourpier-plante-ne-surtout-pas-pietiner ;

gtag.js