Présentation :

Il est extrêmement difficile de parler de palétuvier sans parler de mangrove et vice-versa. Les palétuviers sont des arbustes tropicaux, capables de prospérer le long des rivages marins. Ils forment de véritables forêts amphibies souvent très denses appelées mangrove.

Aujourd’hui, les mangroves sont très menacées, elles disparaissant à un rythme croissant et avec un minimum de prise de conscience publique. En Guadeloupe les mangroves couvrent une superficie d’environ 3000 ha, mais une grande partie des travaux d’aménagement côtiers récents ont été réalisés cet écosystème. Citons entre autres la Z.I. de Jarry, l’aéroport du Raizet, la décharge d’ordure de la Gabarre, les hôtels, et bien d’autres…

La disparition des mangroves entraînera avec elle et rendra les littoraux plus vulnérables aux tempêtes, aux tsunamis et à la montée des océans.

Le terme de palétuvier désigne plus qu’un arbre ou arbuste, mais un ensemble d’espèces d’arbres de diverses familles adaptés aux mangroves, et munis de pneumatophores ou de racines aériennes courbes qui les ancrent dans la vase. Les palétuviers sont les seuls arbres capables de pousser dans ces conditions difficiles. Pour y parvenir, ils ont développé des stratégies telles que leur capacité à éliminer les sels par leurs racines aériennes. Ils constituent de véritables forêts amphibies souvent très denses et forment une barrière naturelle entre la terre et la mer. Avec le recul, voire la disparition de certaines mangroves, plusieurs espèces de palétuviers sont considérées comme menacées.   

Les différents palétuviers :

En Guadeloupe, on distingue trois grandes espèces de palétuviers :

Palétuvier rouge

Mangrove de bord de mer (eau profonde)

Le palétuvier rouge ou mangle rouge ou encore manglier chandelle, est un petit arbre qui se développe essentiellement dans la mangrove de bord de mer. Il est pourvu de grandes racines échasses dont le rôle est de lui assurer un ancrage solide.

Particularité du palétuvier rouge et blanc : pour reproduire, ils utilisent un mode de germination très spécial. Les graines germent sur l’arbre. Quand elles ont développé des racines suffisantes, les jeunes plantules se détachent et se fichent directement dans la vase ou sont entraînées par le courant. Une fois en contact avec la vase, l’enracinement est très rapide. Cette dérive des plantules peut durer un an, jusqu’à un nouveau haut fond. On dit que la mangrove s’étend par flottaison…

Le palétuvier rouge est une espèce pionnière des mangroves, c’est-à- dire qu’elle fait partie des premiers végétaux qui colonisent une mangrove en formation.

Palétuvier noir

Mangrove arbustive (faible profondeur d’eau)

Le palétuvier noir (mangle noir) vit en arrière de la barrière des palétuviers rouges. Il est reconnaissable à ses pneumatophores, excroissances des racines qui sortent perpendiculairement de la vase.

Palétuvier blanc ou gris

(zone sèche)

Le palétuvier blanc ou gris (mangle gris). Il pousse en bordure des mangroves dans les zones où le sol commence à se dessécher. Ils possèdent des glandes pour évacuer le sel.

La vie dans les palétuviers :

La mangrove constitue un véritable récif de bois qui devient le support et l’abri d’une faune importante. La zone aquatique protégée par le réseau des racines constitue un habitat favorable au développement d’une grande diversité d’espèces de la faune aquatique. Les feuilles et branches des palétuviers, fournissent des nutriments pour l’ensemble du biotope marin et supporte une large variété d’espèces vivantes attachées à la mer.

Au cœur de cet habitat cohabitent : éponges, crustacés, moules et huîtres de palétuvier, pisquettes, crabe à barbe, petit crabe nageur, crabe sémafot, crevettes, langoustes … Près d’une centaine d’espèces de crustacés et de poissons ont été recensées dans la mangrove.

Y vivent aussi des mammifères : rats, mangoustes, racoons.

La mangrove est aussi colonisée par certaines espèces d’oiseaux : pic de la Guadeloupe (pic bois), parulines, frégates, aigrette pique-bœuf, ou rouge-gorge … C’est le lieu principal de nidification et sites de migration pour des centaines d’espèces d’oiseaux.

Fonction et utilisation :

La disparition des mangroves entraînera avec elle celle de nombreuses autres espèces qui en dépendent. Elle joue un rôle majeur dans la protection des zones littorales en région tropicale.

En tant que forêts, les mangroves contribuent au renouvellement de l’oxygène de l’air et à l’absorption du gaz carbonique. Elles sont également actives dans la conquête des zones marines et dans la fixation des sols par sédimentation et dans la protection du littoral contre l’érosion marine. Mais c’est surtout par leur impact sur la faune marine et par conséquent sur les activités de la pêche qu’elles jouent un rôle prépondérant et vital. En plus d’abriter une faune nombreuse et variée, la mangrove tient un rôle irremplaçable dans le cycle de développement de certaines espèces marines. Les juvéniles des langoustes en particuliers y trouvent nourriture et protection. Ils constituent un véritable récif de bois qui devient le support et l’abri d’une faune importante.

La mangrove a aussi pour avantages de :
– protéger le littoral contre l’érosion due à la houle et aux courants marins
– filtrer les polluants (métaux lourds et autres toxiques) contenus dans l’eau de mer
– servir d’abri et de nurserie à une faune importante.

En médecine traditionnelle :

Le bois du palétuvier rouge, riche en tannins est utilisé en décoctions, dans la médecine traditionnelle, c’est « un guérit-tout ». On l’utilise pour soigner : dysenterie, maux d’yeux, maux de gorge, inflammations, lèpre, blessures, hémorragies, convulsions, fièvre, maux d’estomac, brûlures …

Sources entre autres :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Pal%C3%A9tuvier#:~:text=l’appellation%20%C2%AB%20Pal%C3%A9tuvier%20%C2%BB%20s,fran%C3%A7ais%20%C3%A0%20plusieurs%20taxons%20distincts.&text=Les%20pal%C3%A9tuviers%20sont%20des%20arbres,zone%20de%20balancement%20des%20mar%C3%A9es. https://www.gralon.net/articles/maison-et-jardin/jardin/article-le-paletuvier—un-arbre-pas-comme-les-autres-9075.htm ; https://www.tela-botanica.org/2020/04/glanes-etymologiques-paletuvier-mangle-mangrove/ https://www.lalanguefrancaise.com/dictionnaire/definition-paletuvier/ ; https://doris.ffessm.fr/Especes/Rhizophora-mangle-Paletuvier-rouge-1176 ; http://dictionnaire.sensagent.leparisien.fr/Pal%C3%A9tuvier/fr-fr/ , https://fr.wikipedia.org/wiki/Rhizophora_mangle , http://www.guadeloupe-parcnational.fr/fr/des-connaissances/patrimoines-naturels/les-milieux/milieux-humides/mangrove